Musique

Ana Carla Maza

jeudi 24 novembre

Villerable, Cabaret Madame Sans Gêne

Public : Tout public, dès 10 ans
Durée : 1h15
Tarif : B

Née à Cuba, Ana Carla Maza, chanteuse à la voix suave et violoncelliste virtuose, revisite les musiques traditionnelles de son enfance – la habanera cubaine – à travers des rythmes latins, des mélodies pop, des harmonies jazz et des techniques classiques.
À vingt-six ans, Ana Carla Maza semble avoir eu mille vies. Elle commence sa vie d’artiste dès l’âge de dix ans où elle joue sur la scène du plus important festival de jazz de Cuba. Elle se produit aux cotés de Vincent Segal, Jean-Louis Aubert et apparaît dans les plus grands festivals de jazz en France et à l’étranger.

Ana Carla Maza

La presse en parle

Enregistré en un après midi (...) d’une fraicheur gracieuse et naturelle, entre pizzicati et coups d’archets énergiques, il résonne de son histoire et de ses appétences musicales pour Cuba (sa terre natale) et les musiques latinoaméricaines.

Le Monde

Avec grâce la pétillante violoncelliste virtuose et chanteuse cubano-chilienne nous balade dans le quartier qui l’a vu grandir sur l’album “Bahia”

FIP

Représentation

Villerable, Cabaret Madame Sans Gêne

Ana Carla

À cinq ans, Ana Carla se met au piano. Sa professeure, c’est Miriam Valdes, la sœur du pianiste Chucho Valdes. Ana Carla lui dédie la chanson qui clôt l’album. La ligne de vie d’Ana Carla indique qu’elle adore prendre la tangente. Du classique ? Oui, elle a mené des études de. Du jazz ? Evidemment, et d’ailleurs c’est avec son père, qu’elle fait ses débuts discographiques à l’âge de quatre ans. De la pop/rock ? Bien sûr, et d’ailleurs la Cubaine, néanmoins très française, n’a pas hésité à affronter les zéniths en 2014 accompagnant au violoncelle Jean Louis Aubert. À 10 ans, elle est sur la scène du festival Havana Jazz Plaza. À 14 ans, elle se demande quoi faire de sa vie : elle doit, dit -elle, trouver son « chemin sans les codes du jazz, inventés par des hommes ». À 15 ans, en concert à Jazz à Amiens, elle croise un autre violoncelliste, Vincent Segal. La voici chanteuse, en tournée à ses côtés, en tourbillon. Puis en solo. Elle a 17 ans. À la vie, à l’amour, la voici bientôt en résidence à la Cité des Arts à Paris, parte à la découverte de Gainsbourg, s’échappant en Tunisie, Jordanie ou en Norvège. De ces expériences, est né Bahia, album libre, écrit par une jeune musicienne d’une remarquable appétence, pour qui prendre des risques est une nécessité artistique.

En savoir plus https://www.anacarlamaza.com/

Équipe artistique

Composition, voix, violoncelle Ana Carla Maza

Coproducteurs / Soutiens

Avec le soutien du Cabaret Madame Sans Gêne